VISUREG : Rendre la Grande Région visible dans la globalisation

Bilan du projet VISUREG :
Le pré-projet visait à jeter les fondations d’une réflexion scientifique autour des questionnements suivants : Peut-on affirmer que les villes de la Grande Région participent, au travers de leur dynamique de mise en réseau et des processus de recomposition urbaine qui les concernent, à l’« émergence » (Ginet, 2012) ou à la consolidation de la Grande Région en tant que territoire ? Le cas échéant, à quel stade de développement en est ce processus ? A quelles limites se heurte-t-il ?

Ce pré-projet a permis de valider l’approche méthodologique proposée pour évaluer de la cohésion territoriale de la Grande Région à différentes échelles géographiques. Celle-ci s’appuie sur une approche s’appuyant sur l’analyse des dynamiques de réseau (principalement à partir du modèle MCR : géographie économique) et sur l’analyse des processus de recomposition du cadre urbanistique (à partir de la cartographie comportementale et de l’analyse paysagère et architecturale : architecture). Elle permet d’interroger dans ce cadre la pertinence, les limites et les perspectives du Projet RMPT (à partir des réflexions théoriques sur la notion de territoire et l’analyse des processus de gouvernance relevant de la géopolitique de l’aménagement).

Les engagements pris parallèlement à VISUREG par certains des membres de l’équipe ne permettent pas la poursuite de cette recherche dans le cadre d’un « projet » MSH, comme cela était envisagé au départ. Cependant, ce pré-projet aura permis la structuration d’un autre projet, de thèse celui-là, qui lui est désormais entièrement dédié et devrait déboucher sur une soutenance en 2016.

Indicateurs :

Démarrage d’une thèse de doctorat en cotutelle internationale et comité de thèse pluridisciplinaire :

  • Orientation d’une thèse de doctorat autour des objectifs de VISUREG.
  • Cette thèse, conduite par Sébastien ANTOINE, est dirigée dans le cadre d’une convention de cotutelle internationale entre l’Université de Lorraine et l’Université de Sarrebrücken (signée en octobre 2014), par les Pr. Pierre GINET et Hans-Peter DÖRRENBÄCHER.
  • Elle associe également, dans le cadre d’un Comité de thèse, Mme Pr. Hélène VACHER, de l’Ecole nationale Supérieure d’Architecture de Nancy et consolide l’engagement des deux équipes françaises (LHA/ENSAN, LOTERR/Univ. de Lorraine) et l’équipe allemande (Université de Sarrebrücken) impliquées dans VISUREG. .

Publication :

Objet : expérimentation de la méthodologie construite à partir des travaux du GAwC (Globalization and World Cities Research Network) sur un autre terrain d’études que la Grande Région.

  • ANTOINE, S.,GHIARA, H., SILLIG C., GINET, P. 2014, « How logistics link Italian cities: A city network analysis supported by LinkedIn data », Loughborough University, GaWC Research Bulletin 438 (A). Edited and posted on the Web on 11th September 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.