Approches sociohistoriques de l’enseignement et de la recherche en mathématiques à Metz entre 1750 et 1870

Bilan  du projet de recherche Maths in Metz
Ce projet a pour objectif d’étudier sur le temps long (1750-1870) la manière dont la recherche et l’enseignement des mathématiques se sont déployés dans une cité provinciale – en l’occurrence la ville de Metz – en prenant en compte les diverses institutions locales : écoles primaires – confessionnelles et publiques – lycée, écoles militaires, sociétés savantes. Il vise également à mettre en lumière l’articulation entre échelle locale et nationale, notamment en explorant les dynamiques scientifiques, institutionnelles et politiques du pôle messin vis-à-vis du système français.
par Olivier Bruneau (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie – Archives Henri-Poincaré UMR 7117 & MSH Lorraine USR 3261)

Organisation et résultats de la recherche
De par ses préoccupations de départ, le projet Maths in Metz s’est déployé dans une dimension interdisciplinaire. Pour rappel, il s’agissait d’analyser sur la longue durée (1750-1870) les évolutions d’un espace local à travers le prisme d’une discipline, les mathématiques, prises dans un sens large : les différents ordres et niveaux d’enseignement, les institutions d’enseignement et de recherche (écoles primaires, écoles militaires, Académie de Metz, cours publics, faculté des sciences, etc.), les espaces de fabrication et de publication (imprimeurs, éditeurs, fabricants d’instruments), les lieux de sociabilité, les réseaux de circulation des savoirs mathématiques à l’échelle locale, nationale et régionale. Cela impliquait de mettre à contribution des chercheurs issus de différents champs disciplinaires : histoire générale, histoire des mathématiques, histoire des sciences et des techniques, histoire de l’édition, histoire de l’éducation, etc.

Le groupe d’une dizaine de chercheurs s’est donc constitué autour de cet objectif commun. Les questions de départ restent toujours présentes et sont toutes mobilisées dans le cadre de la préparation du colloque final (mai 2016) et de l’ouvrage qui en découlera. En fonction de leur expertise, les chercheurs associés au projet ont choisi des sujets de recherche spécifiques dans les thématiques couvertes par l’étude. Le tableau suivant donne le détail des activités de chacun. Par rapport au projet initial, on notera le départ de Patrice Bret, Alexis Plauche et Martina Schiavon et l’arrivée de Mélanie Crunchant et de Claire Willette.

Un important travail de recherche a été mené dans différents fonds d’archives susceptibles d’éclairer les différentes facettes des sujets :
– Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine) : recherche systématique des dossiers de carrière de tous les enseignants du lycée de Metz, recherches sur l’École centrale de Moselle, etc.
– Service historique de la Défense (Vincennes) : recherches sur les écoles régimentaires de l’artillerie et du génie.
– Archives de l’École polytechnique (Palaiseau) : relations de l’école avec ses écoles d’application.
– Archives municipales de Metz et Archives départementale de Moselle : recherches systématique sur l’enseignement scientifique à Metz durant la période étudiée.
– Archives de l’Académie nationale de Metz.
– Médiathèque de Metz : recherches sur la Société royale des Arts et Belles-Lettres de Metz et diverses correspondances.
– Bibliothèque médiathèque de Nancy : dépouillement systématique de l’Annuaire de Verronnais.
– Dépouillement systématique de sources imprimées et numérisées (Gallica, Internet Archives, etc.).

2 journées d’études intermédiaires ont été organisées durant le projet afin d’orienter les recherches. Elles ont été systématiquement associées à des visites de fonds d’archives (Archives départementale de la Moselle et Archives municipales de Metz) réalisées en équipes :
– 3 avril 2014 : MSH Lorraine, site de Metz. Interventions d’Olivier Bruneau, Renaud d’Enfert, Jean Delcourt.
– 14 novembre 2014 : MSH Lorraine, site de Metz. Interventions d’Olivier Bruneau, Claire Willette, Norbert Verdier.

Le colloque final du projet, initialement prévu pour la fin 2015, a été repoussé aux 12 et
13 mai 2016, pour des raisons d’équilibre de calendrier. Il aura lieu à MSH Lorraine, site de Nancy. Il proposera une restitution finale des travaux de recherche avant leur publication dans un ouvrage collectif, d’ores et déjà financé et planifié.

Liens avec la formation
Dans le cadre de ce projet, deux mémoires de master 2, un en histoire moderne (Alexis Plauche) et l’autre en histoire des sciences (Claire Willette), étaient initialement prévus. Seule Claire Willette est allée jusqu’à la soutenance avec un mémoire intitulé : Le mode mutuel appliqué à l’enseignement mathématique dans les écoles primaires de Metz entre 1817 et 1850 (travail encadré par Olivier Bruneau et Renaud d’Enfert).

Indicateurs de résultats
7 équipes de recherche impliquées :
– En Lorraine : Archives Poincaré – LHSP, Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire
– Au niveau national : Centre des hautes études de l’armement (Paris), Institut mathématique de Jussieu (Paris), Groupe d’histoire et de diffusion des sciences d’Orsay (Paris), Centre universitaire de recherches sur l’action publique et le politique, épistémologie et sciences sociales (Amiens).
Cela représente 3 chercheurs équivalent temps plein.

Colloques, journées d’études, séminaires :
– Olivier Bruneau, « Maths in Metz : lieux et acteurs », colloque « Échanges mathématiques : études de cas 18e-20e siècles », Centre international de rencontres mathématiques, Luminy-Marseille, 16-22 septembre 2013.
– Olivier Bruneau, « Quelle place ont les mathématiques à Metz (1760-1830) ? », intervention au séminaire « L’offre locale d’enseignement scientifique et technique, approches disciplinaires 19e-20e siècles », Groupe d’histoire et de diffusion des sciences d’Orsay, 25 novembre 2014.
– Konstantinos Chatzis et Norbert Verdier : organisation d’une séance du Séminaire d’histoire des mathématiques de l’Institut Henri Poincaré (Paris) autour du thème « Bibliothèques et bibliothécaires au 19e siècle », 5 juin 2015.
– Colloque final du projet de recherche : 12 et 13 mai 2016, Nancy.

Publications
– Renaud d’Enfert, « L’offre d’enseignement mathématique pour les ouvriers dans la première moitié du 19e siècle: concurrences et complémentarités », Les Études sociales, n° 159, 2014, pp. 85-101.
– Olivier Bruneau, « The Circulation of Mathematics Teachers and Mathematics in Metz aroud 1800 », to be published, 2016. Publication faisant suite au colloque international «Fourth International Conference on the History of Mathematics Education », 23-26 septembre 2015, Turin.

Par ailleurs, Norbert Verdier prépare finalise actuellement l’édition d’un ouvrage faisant référence à plusieurs études de cas messins : Éditer des mathématiques au 19e siècle.

L’ouvrage présentant les résultats du projet Maths in Metz sera publié fin 2016 aux PUN-Edulor, sous le titre Mathématiques et mathématiciens à Metz (1750-1870) : dynamiques de recherche et d »’enseignement dans un espace local » (sous la direction d’Olivier Bruneau, Philippe Nabonnand et Laurent Rollet).

Perspectives de prolongement
La décision de prolonger cette opération sera prise à la suite du colloque et de sa publication.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.