Cogito Ergo Es

Bilan du projet PsyPhINe: Cogito Ergo Es (Projet PEPS Mirabelle 2015)
La cognition
regroupe un ensemble de processus qu’il est difficile d’unifier au sein d’une définition générale. Le projet vise à explorer la gradation des attributions d’intelligence ou d’intentionnalité, quand on passe, par exemple, d’une mouche à un chat, en faisant l’hypothèse que l’intersubjectivité ainsi que notre tendance naturelle à l’anthropomorphisme jouent des rôles centraux : nous projetons dans l’autre énormément de notre propre cognition. Pour tester ces hypothèses, nous voudrions mettre en place un test de Turing « non-verbal », qui satisfasse aux définitions de nos différents domaines (PSYchologie, PHilosophie, Informatique et NEurosciences), en utilisant un prototype robotisé.
par Manuel Rebuschi, (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie – Archives Henri-Poincaré UMR 7117 & MSH Lorraine USR 3261)

Lire la suite

Rhétorique en mathématiques : éléments constitutifs

Bilan de la pré-opération de recherche RheMath
La pré-opération RheMath fédère un groupe pluridisciplinaire de chercheurs autour d’un travail exploratoire sur la rhétorique en mathématique en s’intéressant en particulier à la double fonction, esthétique et cognitive, des figures de style dans les procédés du discours mathématique. La pré—opération sert notamment à initier les collaborations régionales, nationales et internationales cruciales pour la poursuite d’un projet à plus long terme.
par Caroline Jullien et Baptiste Mélès (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie – Archives Henri-Poincaré UMR 7117 & MSH Lorraine USR 3261)

Lire la suite

Pratiques d’enseignement dans la discussion philosophique

Preprint (prépublication HAL-SHS)
Étude de l’activité accomplie en discussions à visée philosophique sous différents angles relativement aux spécificités de chaque équipe impliquée dans l’opération 2LAPRÉ. Celle-ci permettra de fournir une modélisation de la pratique enseignante dans ce type de contexte. Cela constituera un support au développement d’un processus de formation qui ne pourra se faire qu’en partenariat avec les acteurs institutionnels impliqués de près ou de loin dans ce type de discussion (formateur, enseignants, parents…).
par Antonietta Specogna & Valérie Saint-Dizier De Almeida (MSH Lorraine & Laboratoire de psychologie de l’interaction et des relations intersubjectives, InterPsy)

Lire la suite

La connaissance scientifique « élargie » : création, validation, diffusion

Bilan
Les agents épistémiques et scientifiques, qui sont les auteurs et les bénéficiaires des productions scientifiques, sont de plus en plus des agents « étendus » : ces agents incluent ou utilisent des calculateurs de types variés ; ces agents sont souvent des collectifs d’individus. Le présent projet visait à étudier les modalités de l’élaboration, de la validation, de la possession et de la transmission, au sein de l’institution scientifique ou au-delà, de cette « connaissance étendue » et à discuter les problèmes qu’elle soulève.
par Cyrille Imbert, CR CNRS (Archives Henri Poincaré & MSH Lorraine, université de Lorraine / CNRS)

Lire la suite