Carrières testimoniales. Les devenirs-témoins de conflits des XXe et XXIe siècles

Bilan
S’interroger sur ce qui fait qu’un sujet particulier témoigne d’une expérience extrême (d’un point de vue individuel et collectif) revient à tenter de comprendre non seulement le rapport que lui-même entretient avec une expérience historique, mais aussi le rapport que le groupe auquel il appartient entretient à cette personnalité et à l’événement. Dans le programme CARTEST (2011-2013), il s’est agi de comprendre ce qui fait que, dans un contexte spécifique, une personne est – ou n’est pas – un « bon » témoin.
par Béatrice Fleury & Jacques Walter, professeurs en sciences de l’information et de la communication (MSH Lorraine & CREM)

Lire la suite